Avez-vous remarqué que lorsqu’on arpente la Haute chaîne du Jura et la douce vallée de la Valserine, de nombreux trésors y sont cachés ? 

Entre cavités et canyons au Crêt de la Neige, falaises abruptes au détour du chemin du col de Branveau, et grandes vallées où ruissellent des cours d’eau enchanteurs, le Jura regorge de surprises géologiques passionnantes. Comme par exemple ces fossiles de forme marine que l’on voit en grand nombre sur les sentiers. Mais pourquoi tout cela est arrivé ici ? 

Allons donc découvrir ensemble comment le Jura s’est formé. 

Pour cela nous devons remonter le temps…

Retrouvons-nous à l’ère du secondaire (-250 millions d’années) …

Imaginons-nous un instant que l’Europe ressemble aux Caraïbes avec des eaux chaudes et remplies de vie, une multitude d’îles et d’îlots, et un plancher océanique peu profond. Des températures douces sont au rendez-vous dans ce Jura marin… Tout comme les dinosaures (ça fait tout de suite moins envie) !  Ils règnent en maîtres sur la planète. Envie d’en savoir plus sur le passage de dinosaures ? Rendez-vous à au site de Dinoplagne !

C’est aussi à cette époque que les sédiments se déposent dans la mer. Ils nous permettent aujourd’hui : de dater l’évolution géologique grâce aux différentes couches de roche bien visibles (marno-calcaire jurassien),  et de donner au massif une flore incroyable (substrat calcaire composé de sédiments végétaux qui agit tel un engrais).

Entrons à présent dans l’ère tertiaire (de -30 millions à -2 millions d’années.)

Les eaux de la Téthys (ancêtre du Pacifique) bordant l’Europe se retirent progressivement. Le mouvement des plaques tectoniques fait émerger et soulever les Alpes, qui exercent une forte pression plissant le massif du Jura, avec la haute chaine comme premier contrefort (en partie).

Vient ensuite le tour de l’ère quaternaire (de -2 millions d’années à -20 000 ans)

Plusieurs périodes glaciaires et interglaciaires se succèdent, la glace a poussé les roches et les alluvions qui ont été déposés plus loin ce qui a déformé le massif. Ce phénomène géologique est particulièrement visible roche des Hirondelles à Chézery-Forens. En fondant, ces eaux formeront plus tard les lacs du Jura ainsi que zones humides et tourbières.

Depuis la nuit des temps les éléments sculptent le massif du Jura, ses roches calcaires et friables sont érodées par la pluie qui dessine des paysages originaux : lapiaz, cascades, ravinements, grottes, dolines et canyons…

L’histoire du Jura continuera d’évoluer, dans plusieurs millions d’années, il sera davantage soufflé par le vent et creusé par les eaux. 

La nature est si surprenante ! Telle une artiste, avec son allié qui est le temps, elle nous laisse l’intrigue de ce qu’elle pourrait-être … 

Et vous, comment imaginez-vous le Jura du futur ? 

Le saviez-vous ? 

  • Un crêt est un sommet formé par une couche de roche soulevée et brisée, 
  • Le Crêt de la Neige et le Reculet sont les restes d’une montagne bien plus haute qu’aujourd’hui, 
  • Fut un temps, la vallée de la Valserine n’existait pas, et la haute chaîne du Jura ainsi que le plateau de Bellecombe ne faisait qu’un.