Il existe une multitude de livres « pour les « nuls ». Vous savez les livres noirs et jaunes ! Aujourd’hui, ce n’est pas un livre pour les nuls que nous vous proposons mais un article pour les débutants en ski de fond comme Brenda et moi ! Nous vous donnons nos impressions et nos conseils ! Allez, c’est parti !

Elle, c’est Brenda et moi, c’est Anaïs. Au-delà d’être des personnes rigolotes et sympas 😉 Nous sommes surtout curieuses et parfois téméraires.

La nouveauté ne nous effraie pas comme ici, sur cette photo où nous testons la trottinette électrique au Col de la Faucille. Nous ne vous mentirons pas. Cela ne se passe pas toujours comme on le souhaite et il y a parfois de petits accidents.

En trottinette, ce fut une chute magistrale. Nous tairons le nom de la personne réalisant cet exploit plus qu’inoubliable pour les passants environnants et nous-mêmes. Mais tout ce que je peux vous dire, c’est que ce n’était pas moi. 😉

Une belle journée pour tester le ski de fond !

La Vattay en hiver vue du ciel

En ce début d’année, une belle opportunité se présente à nous : tester le ski nordique à la Vattay. Le domaine nordique de la Vattay, pour ceux qui ne connaîtraient pas, est aujourd’hui l’un des plus importants domaines nordiques de France avec ses 150 kilomètres de pistes. Ni une ni deux, nous voilà à 9h du matin sur le parking de la Vattay, accompagnées d’un grand soleil pour partir à l’aventure ! Et quelle aventure ! A cette heure-ci le parking est presque vide. Seuls les fondeurs invétérés sont au rendez-vous. Cela nous intimide un peu …

Petit conseil : venez le plus tôt possible pour bénéficier du parking le plus proche de l’espace nordique et pour être seuls ou presque au milieu des épicéas. 

Direction le magasin de sports, La Vattay Sports, pour s’équiper : chaussures, skis puis bâtons.

Petite indication : pour les chaussures, sachez que pour être à l’aise vous devez porter une taille au-dessus de votre pointure habituelle. Auprès du loueur, dites votre pointure habituelle, celui-ci vous donnera automatiquement la pointure au-dessus 😉

La peur commence à grimper, en tout cas pour moi. Je ne vous ai pas précisé : je ne suis jamais montée sur des skis… On est d’accord, je pars un peu mal mais l’envie de découvrir est plus forte que la peur ! En tout cas, pour le moment. C’est parti, en piste !

Nous avions tellement hâte de nous y mettre que nous n’avons pas regardé l’heure ! Nous sommes un peu trop en avance ! C’est bien tout nous ça, de vraies impatientes ! En attendant, nous essayons de nous approprier nos skis – enfin surtout pour moi – avant de commencer l’initiation.

Brenda sera dans le groupe d’initiation skating. Elle, contrairement à moi, c’est une femme de la montagne et moi je serai dans le groupe d’initiation alternatif.

Découvrez juste après nos expériences respectives. Nous vous le garantissons, elles valent le détour. Bonne lecture 😍

Mon expérience sur des skis

Un début un peu difficile…

C’est donc parti pour 1h30 d’initiation, enfin c’est ce que nous croyons ! 😉 Nous suivons donc notre moniteur pour le ski de fond dit classique, Alain Girod. Ici, c’est lui le roi du domaine ! Tout le monde le connaît et tout le monde souhaite apprendre avec lui. Quelle chance nous avons de l’avoir pour ce cours. Nous allons faire des envieux ! 😉

Nous commençons donc à nous diriger vers la boucle. Première difficulté pour moi : il y a une pente ! Je vais être honnête une deuxième fois avec vous, c’est MA peur que de tomber. Comme je vous l’ai dit plus haut, je ne suis jamais montée sur des skis et là c’est ma première fois à 28 ans ! Il faut bien une première fois à tout mais quand même…Tout de suite, Alain me rassure et m’indique comment me positionner. Je suis maintenant prête à partir à la découverte de ce sport d’hiver. 

Nous sommes en pleine forêt, les paysages sont magnifiques. Les sapins et épicéas sont encore recouverts de neige dû aux récentes chutes et le soleil est avec nous. Nous sommes au paradis … Que demander de plus ? Puis c’est le drame ! Devant moi, une vraie descente, une pente RAIDE avec un virage en plus. Oh là là qu’est ce que je fais là, moi ? Alain me remontre comment me positionner. Je me lance donc et et ??? Sans grande surprise, je tombe. Il fallait que ça arrive. Mais, figurez-vous, ce n’était pas si terrible. Le moniteur me montre comment me relever et en deux minutes me revoilà sur pied prête à repartir. 

Mais un souvenir inoubliable !

Nous continuons notre périple avec notre petit groupe très solidaire et sympathique. Pour beaucoup d’entre nous, c’est une première. Finalement on se sent moins seuls… Il est à peu près 11h quand nous arrivons sur le plateau. Le ciel est bleu et l’étendue de neige est à perte de vue. La vue est à couper le souffle ! Je passe une troisième descente sans chute ! Quelle fierté, je ne vous dis pas !

Alain Girod nous donne quelques conseils pendant notre périple ! Nous progressons donc petit à petit. Mais sur le chemin du retour, la fatigue se fait quelque peu ressentir. Il faut dire que cela fait déjà 2h que nous sommes sur les pistes. Et c’est toujours à ce moment-là que les chutes se multiplient. Je suis tombée bien 5 fois, toujours dans les descentes. J’en avais un peu plein les skis mais quand nous sommes arrivées au point de départ, une sensation nouvelle m’a envahie… De la fierté. Oui, j’étais fière d’être parvenue à surpasser ma peur de l’inconnu et des a priori que j’avais sur ce sport et fière d’être parvenue à faire la boucle comme tout le monde.

Le proverbe serait-il vrai ? “Qui ne tente rien, n’a rien ! “ 

L’expérience de Brenda

Un début en douceur

Me voici matériel en main et forfait en poche, à l’assaut des pistes de ski nordique ! Enfin pas tout à fait … au secours, comment ça s’attache des skis de fond ?! Je réalise que les chausser n’est pas une mince affaire lorsqu’on est habitué aux grosses chaussures et fixations de ski alpin ! Heureusement, avec les explications de mon amie Anne-Marie, qui est certainement née avec les skis aux pieds, c’est tout de suite plus facile !

Pour cette initiation, j’ai décidé de m’essayer au skating, car je trouve cette pratique d’une élégance folle. En attendant notre moniteur, nous nous avançons prudemment sur la piste des débutants, au début un peu craintives, puis après quelques allers-retours nous nous enhardissons. Ça y’est, nous sommes prêtes à partir à l’aventure ! Et ça tombe bien, car notre moniteur du jour n’est autre que Laurent Thévenard, le père de Xavier, le célèbre spécialiste de l’ultra-trail. Pour l’instant, l’heure n’est pas encore à l’aventure mais à l’apprentissage.

Paradis blanc

Pas du patineur, fléchissement des jambes, planter de bâton (non vous n’êtes pas dans un film), mouvement vers l’avant, petit à petit nous apprenons le vocabulaire et la gestuelle du parfait fondeur. Il est temps de passer à la pratique ! Certaines de mes amies se découvrent une véritable vocation. De mon côté c’est un peu plus rigide (!), puis je décide de me laisser porter par mes sensations et les efforts commencent à payer ! Mais au moment où je me lâche complètement, patatra, c’est la chute ! Un peu de concentration ne fait quand même pas de mal.

Après 1h d’entraînement, nous voici parties sur les pistes qui traversent la forêt. Entre deux poussées, je m’émerveille du spectacle que nous offre la nature : le trio neige, forêt et nature a toujours été l’un de mes paysages favoris. Malgré cela, je sens que mes muscles (certains m’étaient encore inconnus jusqu’alors !) crient qu’ils sont à bout de force et qu’il est temps de s’arrêter. Je m’accroche encore un peu car le panorama qui m’attend à 100 mètres est tellement sublime que je ne peux pas y résister !

Devant moi s’étire le plateau enneigé, avec la Dôle en toile de fond et les épicéas qui semblent monter jusqu’au ciel. L’occasion parfaite pour une pause photo … ou photoS plutôt ! Après cette halte oxygénée, le retour est un jeu d’enfant, et mes derniers instants en skating sont un pur plaisir. Il faut dire qu’après avoir eu des montées à l’aller, le retour est majoritairement en descente, ce que mes muscles apprécient !

Une “faim” en beauté !

Ça y’est, nous avons remercié notre moniteur d’un jour et rendu notre équipement. Mais nous avons envie de prolonger le moment et sentons que la faim nous tiraille. Mince, nous n’avons pas prévu de pique-nique ! Heureusement, cet hiver le restaurant-bar la Vattay propose tous les jours du snacking, des crêpes, des boissons ainsi que des plats chauds à emporter. Nous terminons donc notre initiation avec un bon petit plat chaud que nous dégustons au soleil et à l’air pur.

Que du bonheur ! Alors, à qui le tour ?!


Avant de vous quitter, voici nos deux frimousses durant notre apprentissage ! Nous n’avons pas l’air traumatisé, n’est-ce pas !? Nous espérons que nos aventures vous auront donné envie de vous lancer et de tester des activités que vous ne connaissez pas encore ! Vous l’aurez sans doute compris, nous concernant nous ne regrettons aucunement !

Nous vous disons à bientôt, qui sait , peut-être pour d’autres péripéties dans le Pays de Gex et sa station Monts Jura !