Ce site est à la limite de plusieurs communes (Champfromier, Chézery-Forens, et la Pesse) de deux départements (Ain, Jura) et de ce fait, deux régions. La Borne au Lion est donc à la croisée des chemins. Découvrez son histoire.

Culminant à 1289 m d’altitude, entre le Crêt aux Merles et le Crêt de Chalam, est depuis de longues décennies un lieu historiquement riche

Les Prémices d’une frontière :

C’est en 1601 avec le traité de Lyon et en 1612 avec le traité d’Auxonne que de nombreuses bornes furent installées pour matérialiser la nouvelle frontière entre le Royaume de France et la Savoie.

Charles-Emmanuel, duc de Savoie, céda plusieurs territoires (Pays de Gex, Bresse, Valromey et Bugey) au Roi de France Henri IV.

La Borne au Lion, la frontière des 3 empires ?

À son origine, elle se nommait la borne Cléa. D’après le patois, ce nom signifierait porte, barrière et passage. La Borne au Lion était donc le passage obligé pour les personnes souhaitant aller de la vallée de la Valserine au Haut-Jura.

Elle fut nommée également la borne des 3 empires car certains voyaient 3 blasons. Le troisième serait celui de la Savoie. En effet, son territoire serait représentée par un petit couloir entre la ligne de crêtes du Jura et la Valserine. Cependant le procès-verbal est très clair. Seuls 2 blasons sont référencés : la Lys du Royaume de France, et celui du Lion du Duc de Bourgogne.

La Borne au Lion, un lieu de la résistance

Pendant les heures troubles de la Seconde Guerre mondiale, de nombreux maquisards de l’Ain et du Jura, mais aussi de la France et de toute l’Europe, occupèrent ces montagnes. Sous ordre du colonel Romans-Petit, ils attaquaient les forces du Reich.

Durant les combats menés en juillet 1944 contre la résistance, la Borne au Lion fut le refuge du poste de commandement du colonel Romans-Petit ainsi que plusieurs blessés des combats aux alentours.

Et Aujourd’hui, qu’en est-il ?

La Borne au Lion reste un passage obligatoire aux personnes souhaitant se rendre au crêt de Chalam. Ils peuvent ainsi admirer le beau panorama sur la Haute Chaîne du Jura, et le Mont Blanc.

Pour se rendre à la Borne au Lion depuis :

  • Lélex : 19 kilomètres aller/retour, en passant par le GR 509 le grand tour de la Valserine
  • Chézery-Forens : 13 kilomètres aller/retour, en passant par Noire Combe
  • La Pesse, accessible en voiture avec parking (uniquement l’été). Point de départ idéal pour ceux qui souhaiteraient se rendre au crêt de Chalam.
Vue panoramique depuis la Borne au Lion

Il est temps d’aller s’imprégner de ce lieu historiquement riche  !