Bonjour, je m’appelle Luna, je suis un Husky Sibérien, chienne de tête dans un attelage de chiens de traîneau et je vais vous raconter mon histoire.

Tout commence il y a 4 ans lorsque ma maman, Amanda (une humaine), vient me chercher quelques mois après ma naissance. Coup de foudre instantané et réciproque ! En plus nos yeux brillent du même éclat, c’est un signe : on va être heureuses elle et moi !

Luna & Amanda

Sitôt arrivée dans ma nouvelle maison, je fais 3 fois le tour du grand gîte dans lequel habite ma maman. Et surtout, de l’immense espace aménagé autour de la maison rien que pour moi ! Enfin, rien que pour moi… surprise, un autre humain s’approche, avec, que vois-je, un autre chien ? Ah non, 2 en fait. Ou 3 ? Ou … 29 ?! Au secours !! Amanda vient à ma rescousse et m’explique gentiment que l’humain est son compagnon, et les autres chiens, mes « frères et sœurs ». Mais que je me rassure, me dit-elle, elle nous aime tous autant ! Me voilà donc entourée de 2 humains aimants et de 29 chiens avec lesquels m’amuser. La vie est belle !

La 1ère année, mon quotidien est ponctué de gratouilles, de balades en forêt, et de jeux avec les copains. Puis un jour, ma maman me met sur le dos un étrange cordage, relié à un étrange engin sur lequel elle se met debout. Et là, petit à petit, à force de patience et grâce à une complicité hors norme, elle m’enseigne à avancer, à la guider, à comprendre son langage de musher, à me faire aller à droite, puis à gauche, puis encore à droite, et de nouveau à gauche. Ces moments-là sont uniques pour elle comme pour moi, je le ressens au plus profond de mes poils.

Au bout de plusieurs mois, je me sens en confiance et prends mon rôle très à cœur. Amanda décide alors de faire un essai en attelant d’autres copains à son traîneau (oui, entretemps j’ai appris le nom de « l’étrange engin » !). Désormais, je dois non seulement écouter les consignes de ma maman, mais également prendre la responsabilité de l’attelage en menant mes camarades à bon port. Essai concluant, je suis désormais une chienne de tête reconnue ! Je pousse un « wouf » de fierté, et reçois un gros câlin de ma maîtresse. Cette réussite, nous l’avons construite à 2.

Les règles au sein de l’attelage et de la meute sont différentes : je suis maître de cérémonie lors des balades, mais notre chef quand nous sommes au repos, c’est Lancelot. Il a plus de bouteille que moi, il sait se faire respecter et nous faire entendre raison lorsque nous sommes un peu trop excités par ce qui se passe autour de la maison !

L'attelage

Le grand jour arrive enfin, maman me dit que demain, nous allons emmener des gens en balade. Je me couche tôt pour être en forme, et le matin, après un petit-déjeuner de championne, je me lave et m’étire soigneusement. Les humains arrivent, il s’agit d’un jeune couple. Lorsque nos regards se croisent, je vois leurs yeux s’illuminer de bonheur. De mon côté, je trépigne car il me tarde d’aller me dégourdir les pattes avec les copains, et de montrer à nos nouveaux humains à quel point nos contrées sont belles.

C’est parti pour 1h de balade, au milieu de forêts enneigées et ensoleillées. Le silence est seulement troublé par les chants d’oiseaux, et quelques randonneurs venus profiter eux aussi de la plénitude de l’instant. Après ce moment hors du temps, j’entends Amanda expliquer aux amoureux que pour ne pas trop nous fatiguer, les balades en traîneau sont limitées à 2 par jour, et pas tous les jours… en voilà des chanceux d’avoir partagé ce moment avec nous !

Vous allez me dire que c’est bien beau tout ça, mais en été, quand il n’y a pas de neige, ce sont les grandes vacances pour Luna et les copains ? Pas tout à fait… L’été aussi, nous pouvons partager de grands moments de bonheur avec les humains, en se promenant lors d’une cani-rando à travers notre vallée. Le principe est le même, sauf que c’est vous qui êtes harnachés au chien et pas le traîneau. Pour les moins sportifs d’entre vous, la version été du traîneau existe également sous la forme d’un kart. La neige n’est pas au rendez-vous ! Mais le plaisir pour vous comme pour nous reste le même, et les paysages estivaux n’en sont pas moins splendides ! Un joli moment de communion avec la nature et nous, les animaux, vous attend.

Mais tout n’est pas toujours au beau fixe, car les conditions météo peuvent parfois jouer de (vilains) tours. Un jour comme un autre, lors de ma 2ème année en tant que chienne de tête, nous partons en entraînement avec maman. Tout se passe bien, nous apprécions notre effort, quand le temps commence à tourner. La prudence étant de mise, Amanda préfère abréger la promenade et rentrer au bercail. Je m’exécute donc, et mes compagnons de voyage me suivent sans rechigner. Nous continuons à avancer, mais un épais brouillard nous enveloppe, se confondant avec la neige toute fraîche. Amanda me donne des instructions que je suis, jusqu’à ce que je perçoive une sensation d’inconnu. Je ralentis donc, utilise tous mes sens pour me repérer, et soudain bingo, je sais où nous sommes !

Pas dans la bonne direction… Je m’arrête, à la grande surprise de ma maman, qui me demande de poursuivre mon chemin. Hors de question ! J’entraîne mes camarades à droite. Amanda m’indique à gauche. Mais devant mon refus d’obtempérer, elle décide de me faire confiance et de se laisser porter par mon instinct. Grand bien lui prend, car nous nous dirigions dans le sens opposé à celui de la maison !

Je vais terminer là mon histoire, qui continue à se dérouler en toute quiétude. Mais si vous devez en retenir une chose, c’est le respect et la communion entre vous, humains, et nous, animaux. Ils nous apportent des instants merveilleux… A méditer, amis humains, moi je m’en vais manger ma pâté… à bientôt !