Bonjour amis randonneurs, de quoi parle-t-on aujourd’hui ? De ma dernière découverte : l’ail des ours, le « wild garlic » !

L’ail des ours Késako ? une plante magique ?

L’ail des ours était déjà utilisé par les Celtes et les Germains comme plante purifiante. Au Moyen Age, la plante était considérée comme étant supérieure à l’ail normal et était abondamment prescrite. Elle fut considérée comme une plante magique et associée à la magie blanche. En jeter dans une rivière permettait de purifier l’eau et, portée par les femmes enceintes, elle protégeait l’enfant à naître. L’ours est censé s’en régaler à la sortie de l’hiver et lui a donné son nom.

Où peut-on en trouver ? 

Et bien justement au Creux de l’envers, à Gex chez nous ! Dans la période d’avril à juin, vous pourrez en trouver dans des zones humides et ombragées ou semi-ombragées. On le trouve typiquement en forêt, en bord de ruisseau. Une odeur prononcée d’ail se dégage quand on s’en approche !

ail des ours
Ail des ours

Comment la reconnaître ? 

L’ail des ours possède de longues et larges feuilles vertes, non édentées, lisses. On croirait presque de la soie. Il prend racine au ras du sol et après la pousse des feuilles. En outre, vous pourrez voir apparaître ses jolies fleurs blanches : 6 pétales regroupées en ombrelles qui sont elles aussi tout aussi comestibles.

Comment la ramasser ?

Il y a un risque de confusion avec d’autres plantes ! C’est pourquoi, il faut bien ramasser ses feuilles et fleurs une par une ! Pour être sûr de ne pas cueillir en même temps une feuille ou fleur indésirable. 

Cependant, rassurez-vous, il suffit de froisser légèrement les feuilles pour s’assurer, grâce à son odeur,  qu’il s’agit bien d’ail des ours. Et non de muguet, de colchique d’automne ou d’arum, qui sont très toxiques. Cette plante se trouve souvent dans la Réserve Naturelle Nationale de la Haute Chaîne du Jura.

Attention, veillez bien à respecter la réglementation à ce sujet !

Quels bienfaits sur notre santé ?

Nous pouvons utiliser le bulbe de la plante pour des maladies de la peau et l’essence d’ail des ours contre les rhumatismes ou comme antiseptique dans l’air. En infusion il aidera à la digestion. Les feuilles fraîches pourront être ajoutées à des préparations culinaires pour tous les désordres intestinaux . Les gousses d’ail des ours frictionnées feront disparaître durillons, cors et verrues. 

L’ail des ours a beaucoup de bienfaits, il est à haute teneur en vitamine C et il aide à mincir rien que ça. Bref on adore !

Comment on le cuisine ?

Il  existe de nombreuses recettes savoureuses à base de feuilles cuites. Cela est le plus raisonnable pour éviter toutes bactéries résiduelles. Pour plus d’astuce sur comment le cuisiner et le stérilisé suivez ce lien : https://papillesestomaquees.fr/fiche-plantes-sauvages-de-a-a-z/ail-des-ours/.

Préparation à base d’ail des ours ! Un régal !

Après la balade et la recherche, le réconfort, tous aux fourneaux !