Savourez un verre de vin !

A défaut de pouvoir arpenter les vignes et les voir bourgeonner, un verre de vin, ça vous tente ? Alors suivez-moi ! Nous partons avec Frédéric à la découverte du domaine de Mucelle à Challex, dernier village viticole du Pays de Gex.

Frédéric Péricard, exploitant du domaine depuis 2000, est originaire de la Loire. Mais depuis 40 ans maintenant, c’est un gessien d’adoption. Comment est-il arrivé de sa Loire natale au petit village de Challex, aux confins de l’Ain ? Réponse de l’intéressé :  » Par un stage pardi ! En 1980, j’ai effectué un stage au domaine de Mucelle. Et j’y suis resté, tout simplement ». Aucune tradition viticole dans la famille, mais la passion, de la vigne d’abord et du vin ensuite, l’habite depuis toujours.

Vue sur le domaine de Mucelle
Vue sur le Domaine de Mucelle

Un peu d’histoire

Si aujourd’hui, la totalité de la production est vinifiée sur l’exploitation, il n’en a pas toujours été ainsi. En effet, après guerre et durant plusieurs décennies, les viticulteurs du village et des environs descendaient le raisin à la cave coopérative de Satigny (en Suisse), devenue Cave de Genève en 1994. L’année 2000 marque l’arrêt définitif de cette tradition pour le domaine de Mucelle, car l’opération n’est plus rentable et un besoin de centralisation se fait sentir. 

Pour tous les goûts…

Mais au fait, quels sont les vins produits grâce à tout ce raisin ? Rouges, blancs, rosés, natures ou méthodes traditionnelles, il y en a pour tous les goûts ! Et figurez-vous que nous ne sommes pas les seuls à en profiter. Certaines bouteilles se sont récemment retrouvées sur des tables lituaniennes, ou même japonaises ! A ce propos, quand je demande à Frédéric si une anecdote lui vient en tête, il me répond qu’il y a peu, il a vendu sur son domaine du vin à des japonais, qui habitent à Tokyo à 500 m d’un magasin dans lequel on retrouve ses propres bouteilles !

…mais toujours dans le respect de la nature

Pour produire le vin, et s’occuper du domaine avec lui, Frédéric emploie une personne de manière permanente. Mais au printemps et à l’automne, l’exploitation est en ébullition ! D’avril à mai, 5 personnes supplémentaires les rejoignent pour l’ébourgeonnage. Et à l’automne, ce sont 15 à 20 paires de bras qui travaillent plusieurs semaines pour les vendanges. Ebourgeonnage ? Avis aux plus novices d’entre nous ! Ce joli mot signifie tout simplement que l’on enlève les pousses indésirables, nocives au reste de la vigne, ou celles qui ne produiront pas.

Une technique qui s’effectue à la main, et dans le respect de la plante, dans la lignée de l’impulsion bio donnée à l’exploitation par Frédéric depuis 2000. Son déclic ? Aucun, « j’ai toujours été un écolo dans l’âme » me répond-il. Depuis 2012, les vins sont certifiés biologiques, et les contrôles réguliers ne démentent pas les efforts fournis par Frédéric, année après année. Et il ne s’arrête pas au vin. Une partie des terres du domaine, auparavant broutée par des vaches, sert aujourd’hui à la culture de céréales, elles aussi labellisées : tournesol, colza, blé, sarrasin sont transformés en huile et farine bio. La vigne n’est pas en reste, puisqu’afin de la préserver des maladies, elle est « chouchoutée » aux fleurs de Bach et huiles essentielles. On aimerait bien être à sa place nous !

On y va quand ?

Ça y’est, vous avez l’eau à la bouche (ou plutôt le vin !) ? Ça tombe bien ! Des portes ouvertes du domaine sont organisées plusieurs fois par an. Les vignes résonnent même parfois d’un concert de jazz. Vous en voulez plus ? Place à la visite organisée du vignoble et de la cave, pour un groupe jusqu’à 50 personnes. Bonus : une dégustation de la gamme de vin peut conclure cette visite… alors dès que vous le pourrez, n’attendez plus !

Le saviez-vous ?

Les premières mentions de vignes à Challex remontent aux années 1000. Eh oui, un millénaire de tradition viticole à Challex ! Ou plutôt Chaloiy, Chalosium, Challoes, Chalais, Chalex, l’orthographe définitive n’ayant été fixée qu’en 1793. Même si aujourd’hui le travail de la vigne s’est raréfié, Challex reste fière de cette tradition, qui se retrouve jusque sur son blason comportant un pampre (rameau de vigne garni de feuilles). D’ailleurs, le choix d’appeler le domaine Mucelle n’est pas un hasard, c’est le nom de l’un des hameaux du village…

Pour aller plus loin : site du domaine de Mucelle, de la mairie de Challex, et historique de la Cave de Genève.