Sensibilisez-vous à la réglementation de la Réserve naturelle

L’hiver est arrivé après de longues semaines d’attente et les flocons ont saupoudré les sommets de nos montagnes ! Ça y est ! Vous pouvez enfin en profiter et prendre un grand bol d’air pur ! A vous les sentiers raquettes et les paysages à couper le souffle … 

Mais attendez un peu avant de vous lancer. Savez-vous que la Haute Chaîne du Jura est, pour l’essentiel de son territoire, classée en Réserve naturelle nationale et qu’une réglementation existe ? 

Non ? Et bien, nous allons tout vous expliquer ou presque sur cet espace protégé pour en profiter tout en le respectant ! C’est parti !

Qu’est ce qu’est une réserve naturelle nationale ?

La réserve naturelle nationale de la Haute Chaine du Jura en hiver

Une réserve naturelle nationale est un territoire protégé par une réglementation ministérielle dont l’objectif est de conserver et protéger sa richesse naturelle : la flore, la faune, les minéraux …

Au sein du Pays de Gex et de sa station Monts Jura dans l’Ain, nous avons la Réserve Naturelle Nationale de la Haute Chaîne du Jura, ou RNNHCJ (car oui c’est un peu trop long à écrire 😉). L’essentiel de la Haute Chaîne du Jura est classé en réserve naturelle depuis 1993. 

Un patrimoine naturel remarquable

La RNNHCJ fait presque 11 000 hectares, rien que cela ! Elle compte parmi les plus grandes de France métropolitaine. Elle est 4ème en terme de surface. Ce vaste territoire se compose d’une grande diversité floristique et faunistique. Les espèces, les milieux et les paysages qui le constituent sont tous remarquables mais malheureusement fragiles. 

Quelques chiffres :

  • La flore : 1466 plantes ont été recensées dans la réserve naturelle. Parmi elles, 85 espèces figurent dans les listes de protection et 6 espèces sont protégées à l’échelon national.
  • La faune :  205 espèces de vertébrés ont été recensées dans le RNNCHJ. Parmi les espèces les plus connues et emblématiques, vous avez le Grand Tétras, que vous connaissez sûrement !

D’ailleurs pour la petite anecdote, le logo de la RNNHCJ est composé du Grand Tétras. On peut ainsi dire qu’il est la mascotte de notre territoire 😉

Tout ce petit monde cohabite au fil des saisons avec vous, promeneurs et randonneurs  mais aussi des alpagistes, chasseurs, forestiers. Afin que la cohabitation soit pérenne, chacun doit adapter ses habitudes. C’est ainsi qu’une réglementation a été créée. 

Une réglementation pour protéger 

Vous aurez sans doute compris où nous souhaitions en venir. C’est en changeant chacun son comportement et en l’adaptant au milieu dans lequel nous évoluons, que nous pouvons tous contribuer à la préservation de ce territoire remarquable. 

Quelle est la réglementation à respecter ? 

Vous avez plusieurs interdits dans la RNN, les plus importants sont ceux que nous allons vous citer ci-après :

Panneau pour signaler l'entrée en réserve naturelle
  • Les chiens sont interdits même tenus en laisse car notamment en hiver, leurs aboiements peuvent contraindre les animaux sauvages à quitter leur refuge. L’odeur de votre chien peut même suffire à perturber la faune.
  • L’abandon de déchets est interdit car ils polluent et peuvent occasionner des blessures sur la faune sauvage.
  • La cueillette de plantes est interdite car certaines sont protégées. Cependant, la cueillette des plantes médicinales, des baies, des petits fruits sauvages ainsi que des champignons reste toutefois autorisée dans le respect de la réglementation générale 
  • Le camping sous toute forme est interdit pour limiter le dérangement de la faune, le territoire étant déjà très fréquenté en journée.
  • La circulation des véhicules à moteur est limitée pour assurer la tranquillité de la faune sauvage et du bétail.  

Pour connaître l’ensemble des interdits, vous pouvez cliquer ici !

Rappel : vous avez des panneaux à l’entrée de la réserve naturelle qui vous rappelle la réglementation en vigueur !

Zoom sur les zones de quiétude

Il nous a semblé important de vous expliquer pourquoi des zones de quiétude de la faune sauvage existent et comment elles sont mises en place.

Certaines saisons telles que l’hiver et le printemps amènent la faune de la RNN à traverser des périodes délicates.

Les raisons sont diverses :

  • Les conditions climatiques extrêmes qui peuvent raréfier les ressources alimentaires des animaux durant l’hiver. 
  • Le retrait de la neige et les températures plus douces du printemps favorisent un regain d’activité de la faune sauvage. C’est l’époque des parades, des chants …
Bannières pour signaler les zones de quiétude de la faune sauvage

Par conséquent, afin d’assurer la tranquillité de la faune et d’ainsi éviter des conséquences dramatiques mais aussi irréversibles sur elle, des zones de quiétude ont été instaurées.

Ce sont des zones dans lesquelles aucune pratique physique n’est tolérée que ce soit, à pied, en raquettes à neige ou à ski. Toutefois, des sentiers spécialement balisés limitant le dérangement sont mis en place durant cette période. Il est interdit de sortir de ces sentiers.

Cette restriction est mise en place du 15 décembre au 30 juin (du 15 décembre au 15 mai pour le site des Platières) chaque année.

A savoir : les zones de quiétude sont balisées par des grandes banderoles ainsi que de la signalétique. Il est donc impossible de les rater ! 😉

Le + : Pour connaître l’emplacement des zones de quiétude, nous vous invitons à consulter la cartographie de la RNN en cliquant juste ici

Nous avons terminé notre petit tour de la RNN et de ses enjeux ! Nous espérons que désormais, lors de vos sorties, vous aurez une pensée, pour cette faune et cette flore environnantes mais fragiles qui constituent les paysages que nous aimons tant dans le Pays de Gex. 

A bientôt et surtout, gardez l’œil ouvert, la nature a tellement à nous offrir !