Pour comprendre depuis quand le ski est devenu une pratique courante sur les Monts Jura et comment a-t-il permis à toute une région de développer ses infrastructures en conséquence, il nous faut remonter le cours de l’histoire de la glisse…

Le ski depuis la nuit des temps

Dans les pays nordiques, depuis la nuit des temps pour certains hommes, le ski est un moyen inné de déplacement indispensable à la vie. En effet, les chasseurs préhistoriques partaient traquer leur gibier munis de planches de 4,5 m et d’un bâton à rame.

Le début du ski en France

La vieille faucille

Le ski prend son envolée glissante en France et dans le Jura à partir du 19e siècle. Des récits relatant des faits héroïques de personnes traversant des contrées de désert de glace seront colportés jusqu’aux pionniers français. L’un d’eux,  Henri Duhamel, fonda le premier ski club français avec ses amis en 1889.
L’école de ski française de Briançon ouvrit en 1906 et fut bâtie pour former plus de 5 000 soldats à cette discipline, ces mêmes soldats qui permirent de faire connaître la pratique du ski dans les milieux montagnards.

C’est ainsi que facteurs, douaniers et population rurale purent s’émanciper des hivers rigoureux du Jura. La première station de ski du massif et la troisième de France fut celle des Rousses entre 1900 et 1910.

L’évolution du ski tourisme 

Dans le Jura à cette période, la pratique du ski de fond s’y prête mieux avec un relief plus doux. Il ne manquera pas de développer ses structures. Il fut le novateur du saut à ski, avant même que la première remontée mécanique ne voie le jour aux Rousses (fin des années 30).

C’est pendant l’entre-deux-guerres que l’histoire va s’accélérer. Les hôtels suisses proposeront du ski à leurs clients. Les militaires formés à la technique du ski se transformeront en moniteurs, et les compétitions susciteront l’engouement pour ce loisir. Notamment les Jeux olympiques de Grenoble en 1968 qui furent les premiers à diffuser des images en direct de ski à la télévision. Et qui ont permis aux personnes non-issues de milieu montagnard de découvrir les sports d’hiver. Et c’est ainsi que débuta la course à l’équipement et que le tourisme hivernal se développa à grande échelle.

Le ski made in Monts Jura 

Le ski made in Jura, n’échappa pas à la règle. L’engouement pour les vacances à la neige engendra une série d’initiatives de la part des populations locales. C’est ainsi que le syndicat du Mont-Rond sur le domaine de Mijoux-la Faucille sera fondé l’hiver 1951/52, avec ses premiers téléskis en 1952.

La station de Lélex sera créée quant à elle en 1955. Après 5 années de travaux, la première télébenne du secteur vit le jour. Un an après, la construction du télécabine Crozet-Fierney débuta et fut achevée en juillet 1957, et put transporter ses premiers voyageurs. Pour le plus grand plaisir de toute une région qui put enfin franchir la limite du brouillard de la plaine et admirer le magnifique panorama qui la surplombe.

Le ski de fond à fond 

Les premières pistes nordiques damées de la vallée de la Valserine virent le jour début des années 70. Le club des sports de Lélex fut à l’œuvre de cette initiative. En effet, pour exploiter leur domaine et le faire connaître, ils ont acheté une série de skis de fond, en les louant par la suite. Le matériel pour damer était rupestre : tracteur trafiqué de chenille… Tout était bon pour skier ! Ces braves initiateurs étaient autant dameurs, loueurs de ski, que moniteurs. C’est grâce à eux que la pratique a pu évoluer dans la région.

Le site Nordique de la Vattay ouvrit ses portes en 1982. Et en 1987, elle fut la première station de France à damer ses pistes pour la nouvelle tendance du nordique : le Skating ! Cette même année, c’est le tour de la station de Menthières, et en 1999 les 4 sites (Lélex/Crozet Mijoux/la Faucille, Menthières et la Vattay) se réuniront à travers l’intitulé des Monts-Jura. Avant cette date la station était gérée par le Syndicat Mixte du Jura Gessien.

« Le planté de bâton »

« Le planté de bâton » est devenu une institution fiable sur notre belle chaîne montagnarde. Depuis, nous pouvons arpenter ces pentes au gré de nos envies. C’est ainsi que nous diversifions notre style avec au choix le ski de fond, le ski alpin, le Télémark, le ski de randonnée, le Monoski et le Snow-board, qui nous permettent de profiter des splendides paysages enneigés et d’apprécier les vacances dans les Monts Jura. Cependant, depuis quelques années, nous pouvons constater que la neige est devenue un or blanc, avec des hivers moins rigoureux, la pratique du ski se fait de plus en plus instable… 

Maintenant, c’est à nous d’agir pour que cette discipline ne devienne pas une légende pour nos futures générations.

LE SAVIEZ-VOUS ? 
– Les plus vieux skis retrouvés en Scandinavie dateraient de 6 500 à 5 000 avant J.-C.
– Des peintures rupestres illustrant des chasseurs à ski ont été retrouvées dans le grand Nord et seraient âgées quant à elles de 10 000 avant J.-C.